29 septembre 2022
E-commerce

Intégration web, en quoi ça consiste exactement ?

Avec l’essor des technologies, les métiers du web ne cessent de se développer. En effet, les entreprises cherchent à accroître leur visibilité via des sites internet. Toutefois, certains procédés dans la conception d’un site restent encore inconnus pour le public, à ce titre l’intégration web. Mais en quoi consiste-t-il exactement ? Pour y répondre, voici quelques informations à savoir.

 

Le processus d’intégration web

Le processus d’intégration web représente la phase de création de la maquette d’un site ou d’une application. Il aura un effet direct sur l’image de l’entreprise. Par conséquent, ce procédé doit respecter les attentes du client et l’identité qu’il souhaite véhiculer.

 

Outre la création d’interfaces, l’intégration web revêt d’autres enjeux. Elle se doit de faciliter l’accès des sites aux personnes en situation de handicap. Comme l’ordinateur n’est pas l’unique instrument utiliser par le client, l’intégration doit également favoriser la portabilité des sites sur les différentes sortes de support. Enfin, elle doit contribuer à une navigation intuitive, c’est-à-dire une bonne disposition des éléments graphiques.

 

Les opérations de l’intégration web

L’opération d’intégration peut se résumer en quatre phases :

  • La mise en place du projet : elle se traduit par la création de maquette suivant les directives du client. À la réception des maquettes, l’intégrateur devra identifier les éléments nécessaires à la mise en place du projet ;

 

  • L’intégration : cette phase sera déterminante. Elle est destinée à la construction du site à partir des templates. Une fois cette structure mise en place, les parties fonctionnelles du site seront réalisées sous forme de composants indépendants ;

 

  • La dynamisation des interfaces : différents outils et technologies seront utilisés pour améliorer l’interactivité du site. Il s’agit d’optimiser l’ergonomie pour que ce dernier s’adapte à la fois au web et aux utilisateurs mobiles ;
  • Le recettage et l’optimisation : cette dernière étape permet de tester et valider les différentes configurations du site.

 

Les outils de l’intégration web

Le métier d’intégrateur web consiste à mettre en place les pages d’un site web. Ainsi, il devra convertir les éléments graphiques en langage informatique. Cette responsabilité exige la maîtrise de trois langages informatiques. En premier lieu, le JavaScript définit les actions afin de favoriser l’interactivité avec les utilisateurs du site. Le langage HTML est nécessaire pour réaliser l’ossature du site web et servir les intérêts du client. Avec l’aide des balises, cet instrument structure le contenu des pages. Enfin, l’outil CSS est utilisé pour la mise en forme et la mise en page des contenus obtenus à partir du langage HTML.

 

À quels spécialistes confier la mission d’intégration web ?

Généralement, les entreprises confient cette mission à une agence web. Toutefois, pour que le site soit créé en bonne et due forme, l’agence fera appel à différents acteurs ayant chacun leur domaine de spécialisation.

  • Le webdesigner : il s’occupe des tâches liées à la conception et la création de maquettes graphiques. Il sera indispensable tout au long du développement de la plateforme ;

 

  • Le développeur front-end : il aura pour mission de réaliser la partie frontale du site avant la mise en ligne ;

 

  • Le webmaster : ce dernier se charge d’alimenter le site, coder les contenus ou des achat de liens

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.