29 septembre 2022
Le processus de préparation de la vanille de Madagascar

Le processus de préparation de la vanille de Madagascar

La vanille est un fruit, il faut le souligner. Les gens ont tendance à oublier que ce dernier est en effet un fruit avant d’être une épice. Pour devenir l’épice connue en tant que telle, la vanille doit passer par un processus de préparation assez délicat. La forme de la vanille est celle d’une gousse. Sur le marché elle propose une longueur qui varie de 15 à 25 cm de long en général. Les producteurs ont chacun leur processus de récolte et de préparation. Toutefois, les étapes basiques sont les mêmes pour tous.

L’exploitation de la vanille de Madagascar

Il existe de nombreuses informations sur la vanille madagascar qui circulent sur le web de nos jours. Toutefois, quelques éclaircissements ne sont pas de trop pour les personnes qui veulent en découvrir plus à ce sujet. La phase la plus importante concernant la vanille à part la pollinisation de cette dernière est celle de la récolte. Contrairement à la croyance populaire de cueillir un fruit que lorsque ce dernier est mûr, ce n’est pas le cas pour la vanille. En effet, cette dernière est récoltée alors qu’elle est encore verte. Cette vanille verte n’est ni parfumée ni n’a ce léger gout qui la rend unique. Au contraire la vanille verte et amère et n’a pas de parfum. La préparation de la vanille au produit fini connu de tous demande de la délicatesse, mais surtout du temps. En effet, la préparation de la vanille se fait sur plusieurs mois. Pour que les gousses de vanille développent un arôme, une étape doit être faite, celle de l’échaudage des vanilles en premier lieu. Par la suite, il faut placer ces dernières dans des couvertures et les mettre dans des caissons d’étuvage. Pour cette étape d’étuvage, il faut un délai de 24 à 48 heures. L’étuvage est important, car il initie le processus de fermentation enzymatique qui fait que la vanille obtient sa belle couleur brunâtre.

Exploiter la vanille de Madagascar

L’exploitation de la vanille madagascar demande une certaine préparation. Il faut non seulement disposer de plusieurs hectares de terrain pour la plante, mais aussi disposer des fonds et de la patience nécessaire. Il faut dire que la vanille demande trois années complètes avant de démontrer une floraison. La patience est donc de mise avec cette plante. Surtout que pour pousser cette plante demande certaines spécificités pour son sol qui doit être riche en humus. Il est donc question en plus du terrain d’un climat tropical mêlant chaleur et humidité élevée en plus d’une exposition suffisante au soleil et beaucoup de pluie. Les véritables gousses de vanille de qualité sont soit séchées très lentement au soleil soit séché dans un four et ensuite à l’ombre. Les gousses de vanille sont également calibrées pour atteindre la norme en matière d’exportation. La vanille est exportée sous forme de gousse le plus souvent. Pourtant ce n’est pas la seule forme sous laquelle cette dernière est vendue. En effet, elle peut également être exploitée sous forme de poudre, de sucre vanillé, ou encore en tant qu’extrait liquide.

A lire également : Restaurant castelmoron sur lot : une expérience culinaire inoubliable

La vanille de Madagascar : les méthodes de plantation

Il existe plusieurs méthodes de plantation de la vanille. Mais pour ce qui est de la vanille de Madagascar, trois sont à l’honneur dans la région de SAVA. Les méthodes en question sont la méthode sous-bois, sous ombrière, et en intercalaire. La méthode sous-bois est la méthode la plus prisée, car elle est considérée comme vraiment rentable. La méthode sous-ombrière est également efficace, mais revient bien plus chère aux producteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.